5 minutes de lecture

Airbus et Safran : pionniers de l’aéronautique présentent Ecopulse : le démonstrateur de l’avion hybride électrique

Publié le

Safran et Airbus présentent Ecopulse, l'avion hybride électrique

Crédit : Airbus-Safran-Presse

L’aéronautique ne représente que 4 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Néanmoins, c’est l’émission la plus dévastatrice pour notre environnement. Avec son prototype d’avion hybride électrique prénommé Ecopulse, les mastodontes Safran et Airbus souhaitent révolutionner l’aviation.

Conçu par Daher, Safran et Airbus et avec le soutien du Conseil pour la Recherche aéronautique civile, Ecopulse est un avion hybride électrique qui pourrait changer le monde. Considéré comme l’un des projets les plus importants de la filière aéronautique française, cet avion permettrait d’atteindre les objectifs de la neutralité carbone pour 2050.

Une conception franco-française

Depuis de nombreuses années maintenant, la filière aéronautique française est le fleuron mondial en matière d’innovations.

Ecopulse est donc un démonstrateur d’avion hybride électrique qui doit ouvrir la voie aux innovations. Selon le communiqué de Safran : « Ecopulse a pour objectif de faire monter en maturité des briques technologiques qui pourraient contribuer aux efforts de décarbonisation de l’industrie aéronautique ».

Cette cellule, créée en 2019 conjointement entre Safran, Daher et Airbus, doit maintenant évaluer avec précision l’efficacité énergétique de ce modèle, la propulsion électrique et la batterie haute tension. Tout cela dans un but précis : la potentielle intégration de ces innovations dans les futurs avions.

Pour parfaire ce travail de plus de quatre années, un vol 100% électrique est prévu pour la fin de l’année 2023.

L’historique de l’avion électrique remonte aux débuts de l’aviation. Le premier vol réalisé par un ballon électrique est daté de 1883. Plus récemment, en 2015-2016, le scientifique Bertrand Piccard réalisait un tour du monde dans un avion électrique : Solar Impulse 2.

Définir les nouveaux modèles de déplacement

L’avion est considéré comme l’un des moyens de déplacement les plus polluants de la planète. Dans les chiffres, il apparaît pourtant loin derrière les véhicules légers puisqu’il ne représente que 4% des émissions mondiales. Pour rappel, les transports routiers, dont la voiture, représentent près de 71% des émissions globales, selon les chiffres du Parlement européen.

Cependant, un point clé est à prendre en compte : la pollution de l’aéronautique et bien plus impactant pour la simple et bonne raison que les émissions sont relâchées directement aux frontières de notre atmosphère.

Avec Ecopulse, la filière aéronautique française veut lancer de nouveaux projets et encourager l’innovation dans un seul but : définir un nouveau modèle de déplacement plus vertueux et respectueux de l’environnement.

SAFRAN

Activités des sièges sociaux

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une conception franco-française
  • Définir les nouveaux modèles de déplacement