3 minutes de lecture

Siemens Energy et Air Liquide inaugurent une gigafactory d'électrolyseurs à Berlin

Publié le

Siemens et Air Liquide ouvrent une usine géante d'électrolyseurs à Berlin

Crédit image : Air Liquide.

L’allemand Siemens Energy s’associe au français Air Liquide afin de combiner leurs expertises technologiques et développer un secteur prometteur en Europe : celui de l'hydrogène "vert" à grande échelle, généré à partir d'énergies renouvelables. Une usine géante vient d’ouvrir à Berlin, dans le quartier de Moabit.

La gigafactory a été inaugurée le 8 novembre 2023 ​​par Air Liquide et Siemens Energy. La production en série de composants d'électrolyseurs va permettre la fabrication à grande échelle d'hydrogène bas carbone, le tout à un coût compétitif. Cette initiative doit favoriser l'émergence d'un écosystème européen innovant dans le domaine.

Pour rappel, l'hydrogène vert désigne l'hydrogène produit à partir d'énergies renouvelables, telles que l'énergie solaire, éolienne, ou hydraulique, via un processus d'électrolyse de l'eau. Ce procédé permet de générer de l'hydrogène sans émission de CO2, le positionnant comme une source d'énergie propre et durable.

Cette usine géante d'électrolyseurs, à la pointe de la technologie, ambitionne une capacité de production de trois gigawatts d'ici 2025, avec une moyenne annuelle de 300 000 tonnes d'hydrogène vert. En unissant l'expertise de deux entreprises leaders dans leur secteur, ce partenariat franco-allemand occupe une place centrale dans le développement d'une économie hydrogène durable, essentielle à la réussite de la transition énergétique.

L’hydrogène, élément clef de la transition vers une société bas carbone

Dans cette ancienne usine de turbines à gaz, érigée en 1904, se dessine désormais le visage d’un avenir industriel responsable. Cette installation sera dédiée à la production en série d'électrolyseurs de grande capacité, générant de l'hydrogène "vert" à partir d'une électricité entièrement renouvelable, et ce à une échelle industrielle.

La ligne de production des électrolyseurs, occupant plus de 2 000 mètres carrés au sein de l'usine, incarne un partenariat stratégique entre Siemens Energy, fournisseur de la technologie de membrane échangeuse de protons, et Air Liquide, qui apporte son expertise dans le traitement du gaz post-électrolyse.

Les électrolyseurs alimenteront les projets d'hydrogène développés par les deux partenaires en Europe et aux États-Unis, constituant un levier majeur pour leur expansion. Les douze électrolyseurs destinés à Air Liquide, par exemple, engendreront une production de 28 000 tonnes d'hydrogène vert, contribuant ainsi à une économie nette de 250 000 tonnes d'émissions de CO2 dans les secteurs industriels et des transports.

Un projet phare pour la coopération franco-allemande et pour l’Europe

Ce partenariat stratégique profitera du portefeuille de projets hydrogène d'Air Liquide et de Siemens Energy. À Oberhausen, en Allemagne, le projet d'électrolyseur Trailblazer de 20 MW est en voie d'achèvement, visant à accélérer la décarbonation du bassin industriel du Rhin et de la Ruhr. Près de Port-Jérôme, en France, le projet d'électrolyseur PEM de 200 MW, Air Liquide Normand'Hy, actuellement en construction et considéré comme le plus grand au monde, permettra d'éviter l'émission de 250 000 tonnes de CO2 par an.

Les deux groupes ont également plusieurs autres projets d'électrolyseurs de grande envergure à l'étude, notamment à Kassø au Danemark et le projet FlagshipONE en Suède. Ces initiatives fourniront de l'hydrogène destiné à la production de carburants de synthèse pour le transport maritime, marquant ainsi une avancée significative dans la transition vers des solutions énergétiques plus durables.

L'AIR LIQUIDE SOCIETE ANONYME POUR L

Ingénierie, études techniques

Voir l'entreprise

Sommaire

  • L’hydrogène, élément clef de la transition vers une société bas carbone
  • Un projet phare pour la coopération franco-allemande et pour l’Europe