4 minutes de lecture

Bluedigo, spécialiste de l’économie circulaire et du mobilier reconditionné lève 1 million d’euros

Publié le

Bluedigo lève 1 M€ et souhaite structurer son marché

Crédit : Unsplash

Bluedigo, start-up française créée par Maxime Baffert en juillet 2019, se définit par son envie de révolutionner le monde du mobilier reconditionné. Réunissant déjà une trentaine de vendeurs agréés et proposant près de 3500 produits, la jeune pousse souhaite accélérer son développement et restructurer le marché. Pour cela, elle vient d’annoncer, le 8 juin dernier, la levée d’un million d’euros.

La seconde main et le reconditionné sont des modèles connus et de plus en plus plébiscités par les particuliers. Néanmoins, le modèle peine à trouver un certain écho auprès des entreprises qui ont pour habitude d’acheter du neuf. Avec son modèle, l’entreprise Bluedigo souhaite faire changer les mentalités et propose donc un regard nouveau sur le mobilier de bureau. En levant 1 million d’euros, elle souhaite structurer son marché et accélérer son développement.

Une offre élargie de mobilier reconditionné et d’accessoires de bureaux

Avec près de trente vendeurs et plus de 3500 produits, l’entreprise connaît déjà des résultats importants. En 2022, Bluedigo affichait un chiffre d’affaires de plus de 4 millions d’euros. « Créez des espaces de travail à impact positif », voilà les mots que l’on peut lire sur la première page du site de l’entreprise.

L’ambition est donc clairement affichée : réduire l’impact écologique des achats du mobilier de bureau et mettre en place des solutions pour faire évoluer les mentalités des entrepreneurs.

L’entreprise ne se contente pas de proposer une marketplace, elle veut aussi offrir des solutions d’aménagements respectueuses de l’environnement. Par ailleurs, Bluedigo s’engage à optimiser l’ensemble des démarches : de l’achat jusqu’à la livraison.

Une levée de fonds pour structurer le marché

Cette levée de fonds, mise en place grâce au groupe Manutan et des family offices, va permettre à l’entreprise d’accroître son développement en structurant son marché.

En premier lieu, la start-up française souhaite ouvrir sa plateforme aux fabricants de mobilier de bureau afin qu’eux aussi puissent participer à ces circuits courts. « Le déploiement de cette marketplace correspond pleinement à la raison d’être de Bluedigo et s’inscrit dans une dynamique de professionnalisation de la filière de la seconde main », atteste Maxime Baffert pour le magazine Ecommercemag.

Dans les mois à venir, la jeune pousse souhaite aussi améliorer sa présence dans les régions afin de prendre place dans les circuits courts et en faire la promotion.

BLUEDIGO

Commerce de gros (commerce interentreprises) de mobilier de bureau

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une offre élargie de mobilier reconditionné et d’accessoires de bureaux
  • Une levée de fonds pour structurer le marché