3 minutes de lecture

Biotech : Numi lève 3 millions d’euros pour créer du lait maternel en culture cellulaire

Publié le

Numi lève 3 M€ pour son lait infantile in vitro

Crédit image : Numi

Numi est une entreprise française de la biotech, fondée par Eden Banon-Lagrange et Eugénie Pezé-Heidsieck. Ensemble, elles ont mis au point une solution pour créer du lait infantile grâce à la culture cellulaire. Avec l’aide de nombreux investisseurs, elles viennent de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros.

Du lait infantile grâce à la culture cellulaire

Le lait maternel est reconnu comme le meilleur aliment pour un nourrisson. Cependant, il n’est pas toujours disponible ou choisi par les parents. Les laits infantiles à base de lait de vache, qui dominent très largement le marché, sont souvent moins riches, moins nutritifs pour l’enfant et surtout moins digestes pour celui-ci. C’est pourquoi Numi propose une alternative importante : le lait produit par culture cellulaire.

Le principe consiste à prélever des cellules de glandes mammaires, les placer en culture afin de les faire proliférer, puis de récupérer le lait produit par celles-ci. Une fois pleinement purifié, le lait créé peut être consommé par le nourrisson. L’avantage majeur de cette technique est que ce lait possède les apports nutritionnels quasiment équivalent à celui créé par la mère. En Europe, Numi reste la seule entreprise à utiliser cette technique.

Une levée de fonds pour se lancer dans une phase de recrutement

Pour accélérer sa croissance, Numi vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de nombreux fonds dont Heartcore Capital, HCVC, Financière Saint James, Kima Ventures et Kost Capital. Ce financement conséquent va permettre à la start-up de renforcer son équipe de scientifiques, qui devrait passer de 4 à 7 personnes d’ici la fin de l’année 2023 pour atteindre les quinze salariés courant 2024.

Numi compte aussi déposer un brevet industriel pour protéger pleinement son savoir-faire industriel et technologique ainsi que pour poursuivre ses recherches.

La start-up ne cache pas son envie de conquérir le marché américain avant de se lancer pleinement en Asie et en Europe.

« Nous rentrons dans une phase d’accélération de notre R&D et nous ne pourrions être pas être plus excitées des challenges à venir » explique les deux fondatrices via une publication LinkedIn.

MUMILK

Fabrication de lait liquide et de produits frais

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Du lait infantile grâce à la culture cellulaire
  • Une levée de fonds pour se lancer dans une phase de recrutement