4 minutes de lecture

Air Liquide et KBR vont collaborer pour développer de nouvelles solutions bas carbone

Publié le

Air Liquide et KBR vont développer de l’hydrogène bas-carbone

Crédit : Unsplash

Spécialisé dans le gaz industriel, Air Liquide annonce une collaboration avec l’entreprise de production d’ammoniac américaine KBR. Ce partenariat a pour objectif de créer une nouvelle offre technologique en s’appuyant sur la technologie du géant français : le reformage autothermique (ATR).

Produire de l’hydrogène et de l’ammoniac bas carbone grâce à l’ATR

La technologie ATR, développée en France par Air Liquide, consiste dans la conversion à haute température du méthane avec l’aide d’oxygène et de gaz de synthèse. Ce procédé permet la captation de molécules de dioxyde de carbone mais aussi de produire de l’ammoniac. Grâce au CO2 capturé et au processus de création de l’ammoniac, il est désormais possible de créer de l’hydrogène bas carbone.

Cette innovation vient répondre à la demande toujours plus forte du marché de l’hydrogène et de l’ammoniac qui représentait, en 2022, près de 93 milliards d’euros. D’ici à 2030, celui-ci pourrait atteindre la somme globale de 160 milliards d’euros. Il s’agit donc d’un marché en pleine expansion.

Dans le communiqué, Michael J.Graff, Directeur général Adjoint du groupe Air Liquide explique : « avec cette nouvelle offre, Air Liquide et KBR combinent leurs expertises reconnues pour proposer des solutions efficientes, fiables et compétitives de production d’ammoniac permettant au secteur d’engager la transition bas carbone ».

Sur le long terme, les deux firmes veulent réaliser un tour de force : la conversion de l’ammoniac en hydrogène, ce qui permettrait de décarboner toutes les chaînes d’approvisionnements actuelles dans l’industrie.

L’hydrogène : un élément clé de la transition énergétique

Que cela soit dans l’automobile ou encore l’industrie, l’hydrogène est une grande source d’espoir pour les années à venir, notamment, car celui-ci présente de nombreux avantages.

L’hydrogène est un vecteur important d’énergie. De plus, sa grande quantité est aussi un avantage non négligeable : cette molécule est présente partout sur notre planète et dans l’espace : les scientifiques estiment que la terre est composée à environ 75 % de H2, ce qui en fait une source énergétique quasi infinie.

En 2019, l’Agence Internationale de l’Énergie désignait déjà l’hydrogène comme étant une énergie d’avenir, notamment grâce à son faible taux de carbone rejeté lors de sa production.

La fin des véhicules thermiques à essence, prévue pour 2035, signe l'émergence imminente de l'hydrogène et des véhicules électriques comme faisant partie des voies les plus importantes pour la création d’une nouvelle industrie automobile moins polluante.

AIR LIQUIDE FRANCE INDUSTRIE

Fabrication de gaz industriels

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Produire de l’hydrogène et de l’ammoniac bas carbone grâce à l’ATR
  • L’hydrogène : un élément clé de la transition énergétique