5 minutes de lecture

Aluminium Dunkerque lance la décarbonation de son usine en investissant dans son projet baptisé « LocAL »

Publié le

Aluminium Dunkerque accélère sa décarbonation

Crédit : La voix du Nord

Atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, voici l’ambition précise de l’entreprise Aluminium Dunkerque, fleuron de la fonderie européenne.

Aujourd’hui, Aluminium Dunkerque fait partie des entreprises les plus émettrices de France. Pour réduire sa production, l’entreprise lance son plan nommé « LocAL » pour la création d’un aluminium bas-carbone.

« LocAL » : un projet nécessaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Développer une fonderie neutre en carbone, voici l’objectif d’Aluminium Dunkerque à atteindre d’ici 2050. Pour réussir cette décarbonation et cette modification de l’industrie, trois phases ont été mises en place. La première phase consistera par le lancement d’un huitième four dans l’usine de Dunkerque. Cette nouvelle ligne de production accueillera une ligne de recyclage. Celle-ci combinera plus de 20 000 tonnes de lingots d’aluminium avec 7 000 tonnes d’aluminium recyclé. Durant cette première phase, l’usine atteindra son objectif premier d’une production globale de 300 000 tonnes d’aluminium par an.

La deuxième phase se concentrera uniquement sur le stockage et la captation du carbone produit par l’énergie utilisée. Selon les calculs réalisés par l’entreprise, cette étape permettrait la réduction de 30 % des émissions.

La dernière étape sera d’augmenter la part d’aluminium recyclé en passant de 7 000 tonnes à 30 000 tonnes. D’ici 2050, l’entreprise souhaite atteindre le palier des 70 % de réduction totale des émissions carbone.

Un investissement colossal

Pour réaliser ce projet titanesque, Aluminum Dunkerque s’est associé avec plusieurs partenaires que sont le groupe Fives, Trimet et Rio Tinto.

Pour les premières phases du projet, l’entreprise a tablé sur un investissement de 200 à 250 millions d’euros.

Puisque l’ambition d’Aluminium Dunkerque ne s’arrête pas là, la firme souhaite s’associer au gouvernement français. En effet, avec ses dispositifs France Relance et France 2030, l’État français a affirmé son envie de « décarboner les 50 industriels les plus émetteurs » dans cet article officiel. Grâce à cette initiative, le gouvernement français espère atteindre la neutralité” carbone pour 2050. Un objectif qui semble réalisable grâce à la mise en place de ces solutions.

ALUMINIUM DUNKERQUE

Métallurgie de l'aluminium

Voir l'entreprise

Sommaire

  • « LocAL » : un projet nécessaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Un investissement colossal