Batteries pour véhicules électriques : la gigafactory d’ACC inaugurée à Douvrin

Publié le

La première gigafactory de France inaugurée à Douvrin

Crédit Image : France Bleu

Une première en France : ACC inaugure une usine de batteries pour véhicules électriques sur 34 hectares à Douvrin Billy-Berclau. L’objectif : décarboner l’industrie de l’automobile et créer des emplois.

ACC (Automotive Cells Company) est une entreprise fondée en 2020 par le Groupe PSA, devenue depuis Stellantis, et Total par le biais de sa filiale Saft. Mercedes devient également actionnaire à parts égales de la société en 2022. Après l’inauguration dans la région Nouvelle-Aquitaine d’un centre d’expertise R&D à Bruges en Gironde et d’une usine pilote à Nersac en Charente, c’est désormais le tour d’une gigafactory à Billy-Berclau près de Douvrin dans le Pas-de-Calais.

Dans ce qui est en phase de devenir la “Vallée des batteries”, le fabricant prévoit de passer de 13 GWh à 40 GWh d’ici 2030 et de 600 à 2000 employés durant cette même période. En outre, il envisage de produire 800 000 batteries par an.

Une réindustrialisation des Hauts-de-France dans l’ère de l’électrique

Cette initiative permet à la région de renouer avec son passé industriel dans le secteur de l’automobile et de créer de l’emploi tout en prenant part à la transition écologique française. Elle est d’ailleurs soutenue financièrement par les pouvoirs publics dans le cadre du PIIEC (Projets importants d’intérêt européen commun) concernant les batteries avec une aide de 846 millions d’euros. Elle participe également de la volonté de l’État de retrouver une certaine indépendance industrielle vis-à-vis du continent asiatique.

L’usine intègre des normes de sécurité et écologiques strictes. Elle a notamment été classée SEVESO (texte européen sur l’encadrement des risques liés aux installations industrielles). Elle recycle par exemple 90% de ses déchets et se fournit auprès de producteurs et d’exportateurs qui respectent les droits de l’homme et l’environnement.

Dans les prochaines années, deux autres gigafactories devraient être mises en service à Kaiserlautern en Allemagne (2025) et à Termoli en Italie (2026).

AUTOMOTIVE CELLS COMPANY SE

Commerce de gros (commerce interentreprises) non spécialisé

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une réindustrialisation des Hauts-de-France dans l’ère de l’électrique