3 minutes de lecture

Bfore.Ai lève 4 millions d’euros pour son logiciel de lutte contre la cybercriminalité

Publié le

Bfore.Ai lève 4 millions d’euros pour son logiciel de cyberprotection

Source : paysdelunel.fr

La jeune pousse en plein essor recrute pour déployer son logiciel capable d’anticiper les cyberattaques.

La nouveauté en matière de cybersécurité vient de la French Tech Méditerranée. Avec son dispositif PreCrime™ inspiré du film de science-fiction Minority Report, Bfore.Ai est en mesure d’identifier les noms de domaine susceptibles de commettre des attaques des jours, voire des mois, avant l’intrusion. Il permet également de bloquer et de prendre le contrôle des noms de domaine utilisant les variations d’une marque avant le début de l’activité malveillante (phishing, ransomware, malware).

Reconnue comme l’une des « tendances 2021 de la cybersécurité autour de la détection des menaces » par le ministère des Armées, la solution de sécurité de Bfore.Ai a été imaginée par Luigi Lenguito à partir de projets de R&D menés par l’Université du Qatar. Avec le concours de ses deux co-fondateurs argentins, Luciano Allegro et Sebastian Cesario, Luigi Lenguito a développé l’application commerciale découlant de quatre brevets qui ont donné naissance au premier logiciel de cyberprotection prédictif au monde. Concrètement, « notre innovation consiste à forger notre étude sur le comportement des criminels, nous observons ce qu’ils font sur le web, les serveurs qu’ils installent et cela nous permet de prévoir leurs attaques », explique Luigi Lenguito, président de Bfore.Ai.

Grâce à l’intelligence artificielle, Bfore.Ai prédit les cybercrimes avec une marge d’erreur de 0,05 %

Les préjudices liés à la cybercriminalité ont été évalués à 6 000 milliards de dollars par an dans une étude conduite par Cybersecurity Ventures en 2016. Les besoins en cyberprotection sont énormes, et la solution innovante proposée par Bfore.Ai depuis 2020, a convaincu de grandes multinationales, des banques et des industries, principalement aux États-Unis, en Australie et aux Pays-Bas. La start-up implantée dans l’Hérault a également conclu des partenariats avec d’autres entreprises de cyberprotection comme Global Cyber Alliance, ThreatStop et CDRF Labs.

Après une première levée de fonds de 300 000 euros, Bfore.Ai vient de récolter 4 millions d’euros lors d’un second tour de table réunissant Karista, Karma VC, Addendum Capital et plusieurs business angels. Elle pourra ainsi recruter pour doubler ses effectifs et soutenir son développement international.

Sommaire

  • Grâce à l’intelligence artificielle, Bfore.Ai prédit les cybercrimes avec une marge d’erreur de 0,05 %