3 minutes de lecture

L’École 2600 lève des fonds pour lancer une formation continue dédiée à la cybersécurité

Publié le

Cybersécurité : L’École 2600 lève 6 M€ pour une nouvelle formation

Crédit image : L’École 2600

La nouvelle offre en formation continue pour les salariés s’inscrit dans le plan de la stratégie nationale pour la cybersécurité de France 2030. L’École 2600 souhaite former 10.000 personnes d'ici 2030.

Implantée à Saint-Quentin-en-Yvelines, bastion de la cybersécurité en Île-de-France, L’école 2600 a été fondée en 2021 par Valérie de Saint Père, Axel Dreyfus et Lionel Auroux. Leader de la formation dans son secteur, l’école ne s’adressait jusqu’ici qu’aux étudiants en alternance, accueillant 300 à 400 nouveaux élèves par an.

Une levée de fonds de 6 millions d’euros pour élargir l’offre aux salariés

L’entreprise vient de boucler un tour de table de 6 millions d’euros en série A afin d’ouvrir l’apprentissage de ces disciplines auprès des salariés. Parmi les investisseurs, on retrouve des noms connus du milieu de la tech comme Motier Ventures, le Family Office des propriétaires des Galeries Lafayette, Thierry Petit, cofondateur et ex-CEO de Showroomprivé, Christophe Bianco, fondateur et directeur général d’Excellium Services et Clément Rabourdin, directeur général France et pays francophones de Qualys.

Cette formation dédiée aux salariés répond aux enjeux de pénurie de talents dans le domaine de la cybersécurité : en France, Deloitte estime que plus de 15.000 emplois en Cyber seront non pourvus à horizon 2025, dont 7000 pour la seule année 2022. « La formation initiale était une première étape pour nous. Mais si nous nous cantonnons à ça, nous ne pourrons pas répondre à tous les besoins des entreprises ni à la pénurie. D’où l’importance de développer la formation continue et de former les salariés », précise Valérie Poulain de Saint-Père, cofondatrice de l’école, dans un communiqué relayé par InCyber.

Former 10 000 personnes d’ici 2030

Quels métiers sont concernés ? Administrateur(trice) système/réseau/bases de données ; analyste de la menace ; gestionnaire de la sécurité des données ; architecte SSI ; consultant(e) en sécurité informatique ou encore DevSecOps expert(e) cybersécurité, peut-on lire dans Les Échos Start. L’École 2600 veut aussi former des « petites mains » de la cybersécurité, sans les compétences d’un ingénieur mais dont l’écosystème a grand besoin.

La formation sera ouverte à partir de janvier 2024. La plateforme souhaite personnaliser au maximum l’offre de formation, mais aussi l’inscrire dans le temps. Les compétences acquises seront réévaluées en permanence afin de « déceler leur obsolescence car nous sommes sur un marché en constante évolution », conclut Valérie Poulain de Saint-Père.

2600

Enseignement supérieur

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une levée de fonds de 6 millions d’euros pour élargir l’offre aux salariés
  • Former 10 000 personnes d’ici 2030