4 minutes de lecture

Revyze : le “TikTok des révisions” lève 2 millions d’euros

Publié le

Revyze annonce 2 millions d'euros de levée de fonds

Credits : Revyze

Réviser ses cours grâce à des vidéos reprenant les codes de TikTok ? C’est ce que propose Revyze, start-up de la Edtech qui s’adresse aux lycéens. Elle vient de lever deux millions d’euros avec pour ambition d’élargir son audience.

Quel est l’impact du téléphone portable en matière d’éducation ? Si certains pensent que ces appareils sont une distraction et représentent un problème dans ce domaine, d’autres les voient comme des outils pouvant aider à une meilleure transmission et une meilleure assimilation des connaissances. Guillaume Perrot, Florent Sciberras et Anatole Blanc font partie de cette deuxième catégorie. Ils sont les fondateurs de Revyze, une application fournissant des vidéos éducatives pour aider les lycéens à réviser. Lancée en juin dernier en version bêta, juste avant le bac, elle s’est très vite hissée dans le top 3 des applis les plus téléchargées du moment grâce au bouche-à-oreille.

Apprendre grâce à de courtes vidéos éducatives

Concrètement, les vidéos proposées dans Revyze ne durent jamais plus de trois minutes. Elles sont classées par matières et par chapitres, et sont suivies de QCM pour vérifier que la leçon a bien été assimilée. Des mathématiques à la philosophie, en passant par le français et l’histoire-géographie : tout est expliqué par des jeunes, qui s’adressent donc à des utilisateurs du même âge qu’eux avec un langage similaire. Et si n’importe qui peut poster des vidéos sur la plate-forme, Revyze a mis en place un système de vérification pour s’assurer de leur qualité. "Les vidéos sont validées par nous et par la communauté […] Nous voulons nous assurer qu'il s'agit d'un contenu de haute qualité, qu'il est exact et qu'il n'est pas hors sujet. Bientôt, il y aura un système de modération par les pairs et après cela, nous ajouterons un peu d'apprentissage automatique”, a ainsi expliqué Guillaume Perrot à Techcrunch.

S’ouvrir aux étudiants et à l’international

Conscients du potentiel de leur application, les trois fondateurs ont organisé une levée de fonds de pré-amorçage cet été. C’est ainsi qu’ils ont récolté pas moins de 2 millions d’euros auprès d’une centaine de business angels : Nate Blecharczyk, Jean-Charles Samuelian, Mathilde Collin, Olivier Dacourt… La jeune pousse a aussi pu compter sur les investissements de Kima Ventures, firstminute Capital, AirAngels, Normal Capital et Ligature VC.

Et maintenant ? L’EdTech, qui propose à ce jour plus de 1500 contenus, veut bien sûr augmenter les vidéos diffusées sur son application. Il sera ainsi plus facile d’apprendre, y compris sur un même sujet. “Sur la suite mathématique de Fibonacci par exemple, on peut avoir vingt vidéos différentes car on peut l'apprendre de vingt façons différentes”, a donné pour exemple Florent Sciberras, cité par Les Échos Start. Par ailleurs, si elle s’était jusqu’ici concentrée sur le baccalauréat, Revyze ambitionne de proposer des contenus pour les étudiants, mais aussi de traverser l’Atlantique. "Notre objectif est d'atteindre 500 000 utilisateurs d'ici la fin de l'année et de nous étendre aux États-Unis d'ici six à 12 mois”, a résumé Guillaume Perrot.

REVYZE

Édition et distribution vidéo

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Apprendre grâce à de courtes vidéos éducatives
  • S’ouvrir aux étudiants et à l’international