4 minutes de lecture

Hydrogène vert : la startup Gen-Hy signe un partenariat stratégique avec Saint-Gobain

Publié le

Hydrogène vert : Gen-Hy s'associe à Saint-Gobain

Crédit photo : Gen-Hy

Créée en 2019, la startup Gen-Hy propose des solutions de production d’hydrogène vert. Pour poursuivre son développement, elle vient de signer un partenariat stratégique avec le géant Saint-Gobain, qui entre à son capital.

La production d’hydrogène vert, un enjeu national

L’hydrogène est une des solutions pour répondre au défi de la transition énergétique. Mais en 2020, 95 % de sa production était faite à partir d’énergies fossiles (hydrogène gris) contre 5 % seulement de manière verte. À l’heure où le gouvernement a lancé le plan France Hydrogène, qui consiste à produire plus de 700 000 tonnes d’hydrogène vert par an d’ici 2030 sur le territoire, l’enjeu est de décarboner la production de cette matière première. Il faut aussi poursuivre le développement de ses applications énergétiques dans l’industrie, dans la mobilité et dans l’énergie. Des objectifs dans lesquels s’inscrit parfaitement la startup Gen-Hy.

Des électrolyseurs sans matériaux rares imaginés par Gen-Hy

Pour produire de l’hydrogène vert, Gen-Hy opte pour la solution de l’électrolyse de l’eau, consistant à dissocier la molécule d’eau pour obtenir de l’hydrogène et de l’oxygène grâce à un courant électrique. Elle a mis au point ses propos électrolyseurs AEM (à membrane d'échange d’anions), comportant des membranes innovantes qui optimisent la production. Selon la startup, ces dernières permettent d’obtenir “des rendements de plus de 85 % avec une haute pureté d’hydrogène, sans utilisation de matériaux rares”. Gen-Hy cherche donc à les développer et à les industrialiser à grande échelle, mais aussi à les améliorer.

Saint-Gobain rejoint Eiffage au capital de la startup

Pour parvenir à ses objectifs, la société a annoncé, dans un communiqué paru le 20 novembre 2023, avoir signé un partenariat stratégique avec Saint-Gobain Solutions Haute Performance, spécialiste des matériaux de construction. L’accord consiste en un programme de recherche commun, et lui permettra de bénéficier des compétences de Saint-Gobain “dans les céramiques et la production de polymères qui composent les membranes AEM”. Les deux partenaires vont aussi explorer de nouveaux matériaux et procédés d’élaboration, afin d’augmenter davantage le rendement des membranes, mais aussi de baisser les coûts de production.

En parallèle, Saint-Gobain est entré au capital de la startup, pour un montant de parts qui n’a pas été communiqué. Il s’agit du “second grand industriel à s’associer à Gen-Hy”, après Eiffage, entré à son capital en février dernier. De plus, en octobre 2022, le ministère de l’Industrie avait promis une enveloppe de 111 millions d’euros à la jeune pousse, dans le cadre du programme européen sur la filière hydrogène. Une promesse qui est encore en attente de validation de l'Europe, mais qui contribue certainement au fait d’attirer de nouveaux actionnaires.

GEN-HY

Recherche-développement en biotechnologie

Voir l'entreprise

Sommaire

  • La production d’hydrogène vert, un enjeu national
  • Des électrolyseurs sans matériaux rares imaginés par Gen-Hy
  • Saint-Gobain rejoint Eiffage au capital de la startup