3 minutes de lecture

Blockchain : Eniblock annonce une levée de fonds de 9,2 millions d’euros

Publié le

Blockchain : Eniblock lève 9,2 millions d’euros pour accélérer sa croissance

Crédit : Eniblock

Avec l’aide du fonds d’investissement d’Atlas capital Markets, Eniblock, la filiale française de The Blockchain Group a annoncé, le 25 mai dernier, une levée de fonds de 9,2 millions d’euros pour accélérer sa croissance et continuer de financer son développement.

Spécialisée dans la démocratisation et le déploiement de la technologie Web3, Eniblock lance le déploiement de sa solution Wallet as A Service et veut en améliorer le développement.

Un accord conclu avec Atlas capital Markets

Dans le cadre de l’accord conclu avec Eniblock, le fonds britannique s’est engagé à souscrire à une augmentation de son capital pour un montant qui avoisine les 1,2 million d’euros.

Dans cet accord, dévoilé dans un communiqué le 25 mai 2023, une clause prévoit la possibilité pour la start-up française de bénéficier d’un montant supplémentaire à hauteur de 8 millions d’euros. Des fonds qui pourront être convertis sous forme d’obligations en actions ordinaires. Selon le fonds d’investissement, ces obligations ne seront émises que par tranche de 500 000 euros.

Pour le PDG de l’entreprise, Charles Kremer, pour ABC Bourse : « ce financement est une étape clé pour notre entreprise ».

Avec son financement, Eniblock souhaite poursuivre son développement. La sortie de leur Wallet As a Service est prévue pour septembre 2023.

Fournir la technologie Web3 à toutes les entreprises françaises

L’ambition d’Eniblock est simple : permettre un accès à la technologie Web3 à toutes les sociétés françaises. Pour rappel, le protocole Web3 est un terme qui désigne l’idée d’un nouvel internet qui exploiterait pleinement la technologie de la blockchain, c’est-à-dire en étant totalement décentralisé et autonome, favorisant l’interconnectivité des applications.

Avec cette innovation complexe, les entreprises pourraient bénéficier de nombreux avantages :

  • Nouvelles opportunités commerciales,
  • Résolutions de problèmes plus rapides,
  • Une efficacité à toute épreuve.

Cela leur permettrait, par ailleurs, de repenser leur modèle économique. L’intérêt principal de cette nouvelle technologie réside dans le fait que le web3 n’est pas centralisé. L’internet actuel n’est qu’un amoncellement de pages qu’il est possible de consulter via des moteurs de recherche. Avec cette innovation, ce sont les entreprises et les individus qui peuvent contrôler le web. En clair, plus de partenaires ni d’intermédiaire entre les pages internet et les internautes. Les entreprises pourraient, de ce fait, bénéfice d’une meilleure confidentialité ainsi qu’une meilleure sécurité dans les transactions.

ENIBLOCK

Conseil en systèmes et logiciels informatiques

Sommaire

  • Un accord conclu avec Atlas capital Markets
  • Fournir la technologie Web3 à toutes les entreprises françaises