4 minutes de lecture

Cleyrop, fleuron français de la gestion de données, lève 10 millions d’euros

Publié le

Cleyrop, fleuron de la gestion de données, lève 10 M€

Crédit : Service presse – Cleyrop

Cleyrop est une start-up française qui souhaite concurrencer les solutions américaines de gestion de données. Pour cela, l’entreprise se donne les moyens et vient de lever 10 millions d’euros pour accélérer la commercialisation de sa solution en Europe.

La gestion des données est devenue, en l’espace de quelques années à peine, un aspect fondamental de notre société. La cybersécurité et la protection des données font partie des sources de préoccupations les plus importantes, que cela soit pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers. Pour l’instant, les solutions américaines ont le monopole sur le marché. Avec sa levée de fonds de 10 millions d’euros, l’entreprise française Cleyrop souhaite faire évoluer ce marché et concurrencer les outils des Nord-Américains.

Une solution « data hub » 100 % européenne

Cleyrop, c’est avant tout une entreprise française qui a mis au point un outil « data hub » qui permet aux entreprises de collecter et stocker leurs données dans des clouds de qualité. En plus de vouloir atteindre une rentabilité totale, la start-up française souhaite aussi s’attaquer à trois domaines en particulier : la finance, la santé et les instances publiques. Arnaud Muller, dans Maddyness, a déclaré avoir commencé à travailler avec les CHU français pour leur permettre de « prédire les ruptures de stocks de médicaments critiques ».

Tenant à aller encore plus loin dans la diversification, le co-fondateur de Cleyrop a assuré que « les usages de cette technologie sont de plus en plus nombreux ».

Les premiers pays ciblés seront l’Allemagne et la Belgique, réputés pour être pionniers dans le domaine de la gestion de données. Les 10 millions récoltés serviront donc à promouvoir leur solution partout en Europe, avant de s’attaquer aux différents marchés internationaux.

Promouvoir un label CE pour le numérique

L’ambition de Cleyrop ne s’arrête pas à vouloir concurrencer les modèles américains, déjà très utilisés dans les entreprises européennes. En effet, la start-up veut aussi promouvoir la création d’un label CE pour les outils numériques. Effectivement, cette certification, qui permet d’attester du respect des normes européennes, pourrait aussi permettre aux innovations européennes de trouver un certain écho à l’international.

Pour conclure, Cleyrop souhaite démontrer, par cette levée de fonds et leur démocratisation, qu’il existe aussi des alternatives aux modèles nord-américains.

CLEYROP

Programmation informatique

Sommaire

  • Une solution « data hub » 100 % européenne
  • Promouvoir un label CE pour le numérique