3 minutes de lecture

Poppins, le jeu-vidéo pour aider les enfants « dys », lève 8 M€

Publié le

Poppins, la start-up qui aide les enfants "dys", lève 8 M€

Crédit image : Poppins

Poppins, anciennement Mila, est une entreprise fondée en 2018 par François Vonthron, David Cohen et Charline Grossard. Ensemble, ils ont mis au point un nouveau programme thérapeutique à destination des enfants souffrant de troubles « dys ». Avec l’aide de plusieurs fonds d’investissement, la start-up healthtech vient de boucler une levée de fonds 8 M€.

Une thérapie numérique sous la forme d’un jeu-vidéo

Selon la Fédération Française des Dys, entre 6 et 8 % de la population serait touchée par un trouble dys (dyscalculie, dysorthographie, dyslexie, dyspraxie, etc.). De surcroît, 4 à 5 % des élèves par classe seraient dyslexiques, 3 % dyspraxiques et 2 % dysphasiques. Attention toutefois, il s’agit là d’estimations présentées par cette fédération.

Pour aider ces enfants dans leur quotidien, Poppins propose un jeu vidéo musical et thérapeutique dédié aux enfants de 7 à 11 ans souffrant d’au moins un de ces troubles. Pour permettre une accessibilité totale, cet outil ludique est disponible sur les tablettes et smartphones.

Depuis quelques mois, ce jeu-vidéo a reçu la certification CE, qui atteste de la conformité aux exigences mises en place par l’Union Européenne. Plus qu’un simple jeu, ce programme est un véritable dispositif médical à part entière qui a tout de même nécessité près de cinq années de recherche au sein de l’École Polytechnique.

Une levée de fonds nécessaire pour développer et déployer cette nouvelle thérapie

Pour financer son développement et son déploiement, Poppins a réalisé une levée de fonds de 8 millions d’euros. Cette opération a été menée par Eurazeo, Verve Ventures, Allianz France et HEC Ventures. Elle a également bénéficié du soutien des fonds spécialisés dans le milieu de la santé comme Kurma Partners, BNP Paribas Développement et le Fonds Patient Autonome de Bpifrance. Les actionnaires historiques ont aussi pu participer à ce tour de table.

Grâce à ces fonds, Poppins compte renforcer ses équipes, notamment en recrutant des profils scientifiques, techniques et commerciaux. La start-up healthtech ambitionne aussi d’élargir son offre thérapeutique à d’autres troubles du neurodéveloppement comme le TSA (Trouble du Spectre de l’Autisme) ou le TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité). Enfin, Poppins envisage de se lancer à l’international, notamment en Europe et aux États-Unis.

BMOTION TECHNOLOGIES

Enregistrement sonore et édition musicale

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une thérapie numérique sous la forme d’un jeu-vidéo
  • Une levée de fonds nécessaire pour développer et déployer cette nouvelle thérapie