4 minutes de lecture

La startup de bras robotisés Niryo lève 10 M€

Publié le

Niryo va développer de nouveaux usages pour ses robots collaboratifs

Crédit image : Nyrio.

Niryo, la startup qui démocratise des bras robots collaboratifs à prix accessibles, annonce une levée de fonds de 10 millions d’euros pour soutenir sa croissance et s’exporter à l’international.

La startup lilloise a été créée en 2017 par Marc-Henri Frouin et Alexandre Le Roux dans le but de développer des robots collaboratifs, intelligents et polyvalents, originellement destinés à l’enseignement supérieur puis mobilisés pour faciliter les tâches dans divers domaines industriels. Les cobots, ou robots collaboratifs, sont destinés à travailler en toute sécurité aux côtés de travailleurs humains dans un espace partagé.

NED2, le dernier bras robotisé de Niryo, est largement utilisé à travers le monde, en particulier dans les secteurs de l'éducation, de la recherche et de la formation. L’entreprise a toutefois réussi à étendre son marché et compte de nombreux industriels parmi ses clients comme Airbus, Deutsch Bahn, Siemens, Solvay, Coca-Cola ou encore Texas Instrument. Cette levée de fonds doit permettre de développer de nouvelles gammes de robots pour les professionnels et inventer d’autres usages.

Une robotique tournée vers l’humain

La vision de Marc-Henri Frouin est celle d’une robotique collaborative, faite pour travailler avec les humains. Dotés d'une intelligence artificielle avancée qui leur permet de s'adapter à différentes tâches et de travailler de manière autonome, ces robots peuvent être utilisés dans l'industrie manufacturière, la logistique, l'agriculture, la santé… Ils permettent de libérer les travailleurs de certaines tâches répétitives et sont faciles à piloter depuis l’application.

Avec un prix de départ à 3 990 euros, la startup prône la démocratisation d’une robotique fabriquée en France, accessible à des écoles, universités, instituts de recherche pour la formation des ingénieurs par exemple. Niryo est aujourd’hui présent dans soixante-dix pays, en particulier sur le marché américain, en Allemagne et au Royaume-Uni. Sa récente levée de fonds doit lui permettre de poursuivre son expansion internationale.

10 millions d’euros pour se développer et poursuivre sa R&D

Une nouvelle série A de 6,4 millions d’euros a été menée par le fonds Digital Venture de Bpifrance et Innovacom. Les investisseurs historiques Amorçage, Go Capital, IRD, Finorpa, Nord France Amorçage et Go Capital ont également participé au tour de table. Ce financement est complété par 3,6 millions d’euros de prêts bancaires.

“Avec cette levée de fonds, nous continuons à écrire notre histoire en repoussant les limites de ce que la robotique peut accomplir. C’est par ailleurs pour nous l’occasion de démontrer que la collaboration entre l’homme et la machine est la clé de l’innovation dans tous les secteurs”, se réjouit Marc-Henri Frouin dans un communiqué relayé par Alliancy, CEO de Niryo, qui entend désormais consolider son expansion internationale et explorer de nouveaux cas d’usages pour ses robots, tout en maintenant son enracinement à Lille. La startup affirme qu’elle continuera “de privilégier l’utilisation de produits français et un processus d’assemblage au sein de ses locaux, renforçant ainsi son engagement envers l’innovation nationale.”

NIRYO

Ingénierie, études techniques

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une robotique tournée vers l’humain
  • 10 millions d’euros pour se développer et poursuivre sa R&D