3 minutes de lecture

Aqemia signe un contrat de recherche de 140 M€ avec Sanofi

Publié le

Aqemia et Sanofi signent un contrat de collaboration pour 140 M€

Crédit image : L’Usine Digitale.

Aqemia, l’une des startups montantes de la pharmatech française, est spécialisée dans la recherche de molécules thérapeutiques grâce à l’intelligence artificielle. Elle vient de signer un important accord de collaboration pour 140 millions d’euros avec Sanofi, leader de l’industrie pharmaceutique.

Aqemia est une startup française en pleine croissance qui utilise l'intelligence artificielle pour découvrir de nouvelles molécules thérapeutiques. Sa plateforme de recherche combine des algorithmes d'apprentissage automatique avec des connaissances en physique quantique, afin de simuler la structure et les propriétés de millions de molécules différentes et découvrir les plus prometteuses pour le traitement de maladies.

Depuis sa création en 2019 par une équipe de scientifiques de l'École normale supérieure de Paris-Saclay, Aqemia a obtenu des résultats prometteurs comme de nouvelles molécules pour viser le cancer du pancréas et la maladie de Parkinson. Le laboratoire travaille actuellement sur le traitement des maladies infectieuses, VIH et paludisme. La startup a d’ailleurs levé 30 millions d’euros en janvier dernier pour lancer ses recherches de candidats-médicaments.

Cet accord de recherche avec Sanofi fait entrer l’entreprise dans une autre dimension. La collaboration a pour objectif de découvrir des candidats médicaments de petites molécules dans plusieurs domaines thérapeutiques. Aqemia exploitera sa plateforme unique combinant la physique approfondie avec l'IA générative à grande échelle pour identifier les bonnes molécules chimiques pour les cibles thérapeutiques qui intéressent Sanofi.

Un contrat pluriannuel à 140 millions d’euros

Un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens (CPOM) est un contrat par lequel un organisme s'engage sur une période pluriannuelle avec des objectifs d'activité correspondant à des allocations budgétaires. Dans le cadre de l’accord avec Sanofi, Aqemia pourrait recevoir jusqu'à 140 millions d’euros en fonction d'un paiement initial et de la réalisation réussie de jalons de recherche et développement sur un certain nombre de cibles thérapeutiques spécifiques. Sanofi restera seul responsable des activités de recherche en laboratoire humide, du développement et de la commercialisation.

Aqemia et Sanofi collaboreront donc étroitement pour créer de nouvelles molécules médicamenteuses novatrices à l’aide de l’intelligence artificielle générative. La recherche sera réalisée grâce à des calculs basés sur la physique, effectués de manière très efficace et à grande échelle dès le début de chaque projet de recherche. Sanofi apportera son expertise mondiale en R&D pour accélérer la création de médicaments thérapeutiques répondant à des besoins non satisfaits.

Maximilien Levesque, PDG et co-fondateur d'AQEMIA, s’est félicité de cet accord dans un communiqué : "Cette toute nouvelle étape vise à mettre à l'échelle nos expertises respectives sur de multiples projets, et à soutenir Sanofi dans la découverte de nouvelles substances chimiques à grande échelle avec notre technologie unique, y compris sur des projets difficiles avec peu de données chimiques initiales et des problèmes complexes tels que la sélectivité. Nous nous engageons passionnément à découvrir des médicaments innovants en étroite collaboration avec les experts de Sanofi."

AQEMIA

Édition de logiciels applicatifs

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Un contrat pluriannuel à 140 millions d’euros