5 minutes de lecture

La Poste lance NFTimbre, sa plateforme de vente de timbres en NFT

Publié le

La Poste se lance dans le Web3 avec sa plateforme NFTimbre

Crédit image : NFTimbre

Le service postal français innove en créant son premier timbre NFT, qui associe un timbre physique et un jeton numérique. Il sera disponible à partir du 18 septembre et représentera le logo de La Poste réalisé par l’artiste Phil@poste.

NFTimbre : une plateforme inédite pour les philatélistes

Le Web3 est la nouvelle génération d’Internet, basée sur la blockchain. C’est une technologie qui permet de stocker et de transmettre des informations de manière décentralisée, sécurisée et transparente grâce à la cryptographie, le langage crypté.

Cette technologie offre la possibilité de créer des jetons numériques uniques et non reproductibles, appelés NFT pour « Non Fungible Token ». Ces « tokens » ou jetons, peuvent être des œuvres d’art, des objets de collections ou même des identités numériques. Ces NFT sont en général échangés sans intermédiaires sur des plateformes en ligne.

La Poste a décidé de se positionner sur ce marché émergent en lançant son NFT : un timbre qui combine un support physique et numérique. Le timbre physique peut être utilisé et collé sur une lettre ou collectionné. Quant au timbre digital, il est fourni avec un certificat de propriété unique et infalsifiable.

Selon le site NFTimbre, créé pour l’occasion, ces timbres seront émis le 18 septembre prochain, en 100 000 exemplaires seulement et pourront être achetés directement sur le site pour un prix de 8 euros.

La blockchain : un secteur stratégique pour La Poste

Le marché de la blockchain est en pleine croissance. Selon une étude de Mordor Intelligence, le marché de la blockchain représentait près de 12,7 milliards d’euros en 2022, soit quatre fois plus qu’en 2020. Le taux de croissance de ce marché est estimé à 81,7 % et pourrait atteindre les 40 milliards d’euros d’ici 2025.

Ce lancement dans la blockchain est très stratégique pour le service postal français. En effet, il lui permet de générer de nouveaux revenus et d’attirer de nouveaux clients. De plus, il pourrait créer un véritable engouement si ces NFT venaient à prendre de la valeur.

Pour La Poste, cette entrée sur le marché de la blockchain permet aussi de savoir si les philatélistes et collectionneurs sont prêts à investir dans ces nouveaux objets de collection. Enfin, la mise en place de ces NFT est aussi un moyen pour La Poste de moderniser son image auprès du public, mais aussi des collectionneurs.

LA POSTE

Activités de poste dans le cadre d'une obligation de service universel

Voir l'entreprise

Sommaire

  • NFTimbre : une plateforme inédite pour les philatélistes
  • La blockchain : un secteur stratégique pour La Poste