5 minutes de lecture

Electra réalise une levée de fonds record de 304 millions d’euros en série B

Publié le

Electra, spécialiste de la recharge rapide, lève 304 M€

Crédit image : Electra

Electra est une entreprise française, spécialisée dans la recharge rapide des véhicules électriques, qui a été fondée par Aurélien De Meaux, Julien Belliato et Augustin Derville en 2020. Avec l’aide de nombreux investisseurs, elle vient de réaliser une levée record en série B de 304 millions d’euros. Des fonds qui serviront à implanter de nouvelles stations de recharge en Europe et faire la promotion du véhicule électrique.

15 000 nouveaux points de recharge en Europe d'ici à 2030

Cette opération, menée principalement par le gestionnaire de fonds de pension néerlandais PGGM, marque la deuxième plus grande levée dans le secteur de la recharge rapide à l’échelle européenne. Les investisseurs historiques, comme Eurazeo, RIVE Pirate Investment et le groupe SNCF, ont également apporté leur soutien.

Bien sûr, d’autres entités publiques et privées ont aussi fait leur entrée au capital d’Electra, comme EIP, RATP Capital Innovation, Altarea, AccorInvest, Europcar, etc.
Cette levée de fonds propulse Electra dans une nouvelle phase de son développement. En effet, elle projette de déployer 2 200 nouvelles stations de recharge rapide en Europe d'ici à 2030, ce qui correspondrait à l’installation de 15 000 nouveaux modules.

« Le Fonds d'infrastructure de PGGM soutient pleinement l'ambition d'Electra de devenir un acteur paneuropéen sur le marché des installations de recharge (ultra)rapide pour véhicules électriques. L'entreprise bénéficie d'un excellent management et occupe une position solide avec des emplacements stratégiques sur un marché très dynamique qui devrait connaître une croissance rapide en Europe dans les années à venir » explique Dennis Van Alphen, directeur des Investissements en Infrastructures chez PGGM, pour Bpifrance.

Un objectif : démocratiser le véhicule électrique

Le modèle d’Electra se distingue par sa capacité à offrir une expérience de recharge rapide, conviviale et accessible. La société revendique près de 100 000 sessions de recharge par mois. Sa stratégie s’articule autour d’un déploiement massif de bornes rapides dans des lieux stratégiques : centres commerciaux, hôtels, parkings… L’entreprise mise également sur l’innovation technologique, notamment avec la fonction « AutoCharge » qui permet une identification automatique du véhicule lors de la recharge permettant d’adapter la puissance et la puissance électrique nécessaire, mais aussi de réserver une borne à distance.

« Cette levée de fonds va permettre à Electra de devenir un des leaders de la recharge rapide en Europe. Le soutien de PGGM, un investisseur européen de premier plan et de long terme, et la confiance renouvelée d’investisseurs historiques comme Eurazeo va nous permettre de renforcer notre réseau et d’augmenter nos investissements pour continuer à mailler le territoire. La transition vers une mobilité électrique est un des piliers de la transition énergétique, le secteur des transports étant le 1er émetteur de CO2 en France. Nous créons un réseau simple à utiliser pour que la transition vers l’électrique soit désirable et ne soit pas une contrainte » a tenu à souligner Aurélien de Meaux, cofondateur d’Electra, dans le même communiqué de Bpifrance.

La stratégie d’Electra s’aligne sur les objectifs de transition énergétique en Europe. La fin des ventes des voitures à moteur thermique en 2035 impose une adaptation rapide des infrastructures de recharge. La start-up répond favorablement à ce besoin croissant en se positionnant comme un acteur clé de la mobilité durable.

Cette ambition va de pair avec la démocratisation de la voiture électrique. Selon le ministre des Transports, plus de 30 millions de ces nouveaux véhicules circuleront sur les routes européennes d'ici à 2030.

Salué par le président de la république Emmanuel Macron sur LinkedIn, Electra ambitionne désormais de « donner envie à tous de passer à l’électrique ».

ELECTRA

Commerce d'électricité

Voir l'entreprise

Sommaire

  • 15 000 nouveaux points de recharge en Europe d'ici à 2030
  • Un objectif : démocratiser le véhicule électrique