5 minutes de lecture

Sanofi met un pied sur le marché de l'obésité grâce à la biotech Adocia

Publié le

Sanofi investit 10 M€ pour le produit d’insuline rapide d’Adocia

Source image : BFM News.

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé un versement de 10 millions d'euros à Adocia en contrepartie d’un droit exclusif de négociation sur son produit d’insuline rapide. La startup réalise en outre une nouvelle levée de fonds parallèle de 10 millions d’euros.

La biotech française Adocia est spécialisée dans la découverte et le développement de solutions thérapeutiques dans le domaine des maladies métaboliques, principalement le diabète et l’obésité. Avec cet accord sur M1Pram, son produit d’insuline rapide, Sanofi va bénéficier de l’exclusivité mondiale du produit. M1Pram assure un contrôle glycémique équivalent aux insulines de dernière génération tout en provoquant une perte de poids chez les patients en situation d’obésité.

Le marché de l’obésité, nouvel eldorado pharmaceutique

Le surpoids est un facteur de risque important pour de nombreuses comorbidités, notamment cardiovasculaires, auxquelles les personnes atteintes de diabète sont déjà particulièrement exposées. Alors que les insulines traditionnelles contribuent le plus souvent à une prise de poids supplémentaire, le traitement d’Adocia permet d'associer un contrôle glycémique optimal à la perte de poids.

Le diabète touche plus de 500 millions de personnes dans le monde, et en tue deux millions chaque année. Quant à l’obésité, plus de la moitié de la population mondiale pourrait en souffrir d’ici 2035 d’après un rapport de la Fédération mondiale de l'obésité. C’est donc un marché gigantesque sur lequel mise Sanofi avec cet investissement de 10 millions d’euros. Car si le laboratoire français était déjà présent sur le marché de l’insuline, il ne l’était pas encore sur celui de l’obésité.

Une levée de fonds supplémentaire de 10 millions d’euros

Dans le même temps, Adocia a reçu l'engagement de ses investisseurs, incluant Bpifrance et Gérard Soula (cofondateur de la biotech) afin de réaliser une augmentation de capital de 5 millions d'euros, tandis que Vester Finance doit émettre des obligations convertibles pour un montant additionnel de 5 millions d'euros, a précisé la société dans un communiqué.

Ces deux opérations financières, bien qu'ayant un effet dilutif, seront soigneusement documentées dans un prospectus qui doit encore être soumis à l'approbation de l'Autorité des Marchés Financiers.

ADOCIA

Recherche-développement en biotechnologie

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Le marché de l’obésité, nouvel eldorado pharmaceutique
  • Une levée de fonds supplémentaire de 10 millions d’euros