3 minutes de lecture

Green-Got : la néobanque éthique lève près de 5 millions d’euros

Publié le

La néobanque éthique Green-Got lève près de 5 millions d'euros

Crédit photo : Green-Got

Fondée en 2020 par Maud Caillaux, Fabien Huet et Andréa Ganovelli, la néobanque Green-Got a annoncé une levée de fonds de près de 5 millions d’euros, dont 1,9 million récoltés auprès de ses clients.

Financer la transition écologique à chaque paiement par carte bancaire

Green-Got est une plateforme bancaire qui permet à chaque utilisateur de financer la transition écologique. Alors que la plupart des banques traditionnelles investissent encore dans les énergies fossiles, elle propose, à chaque paiement par carte bancaire, de réaffecter les frais prélevés aux commerçants vers des initiatives vertes et éthiques : le développement d’énergies renouvelables, le reboisement, la dépollution… En trois ans, la néobanque aurait “permis d’éviter ou de stocker l’équivalent de 13 000 tonnes de CO2”, comme elle l’indique sur son site internet, mais aussi d’extraire “827 kg de plastique des océans”.

Une jeune pousse française aux ambitions européennes

Si lancer Green-Got a pris deux ans à ses fondateurs, la startup a rapidement trouvé sa clientèle. Dix mois après son ouverture, elle comptait 13 000 utilisateurs payants, ce qui en fait le meilleur lancement pour une néobanque en Europe en 2022. Et la jeune pousse ne compte pas s’arrêter là : elle prépare son expansion européenne, et souhaite en parallèle développer ses offres avec des comptes épargne et des comptes professionnels.

Pour mener à bien ses ambitions, elle vient de boucler une levée de fonds de 5 millions d’euros. 3 millions d’euros ont été récoltés auprès du fonds d’impact Pale Blue Dot et de ses business angels historiques, et plus de 1,9 million d’euros auprès de sa communauté.

En effet, la startup a choisi de lancer une campagne de crowdfunding auprès de ses clients, en limitant l’investissement à 8 000 euros maximum par personne et à un total de 2 millions d’euros. Il n’a fallu que 80 minutes pour que l’objectif soit atteint. Une opération qui visait à permettre à chacun, quelle que soit sa situation financière, de participer à l’aventure. “Nous avons construit Green-Got depuis le premier jour avec notre communauté. Ce rêve de construire une banque qui finance la transition est un rêve que nous partageons avec tous nos utilisateurs. Il était très important pour nous de leur permettre d'être des associés techniques dans le projet qu'ils accompagnent depuis des mois maintenant”, a expliqué Maud Caillaux, cofondatrice de la néobanque.

DOMINO

Programmation informatique

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Financer la transition écologique à chaque paiement par carte bancaire
  • Une jeune pousse française aux ambitions européennes