4 minutes de lecture

Stokelp lève 3 millions d’euros pour s’attaquer au gaspillage alimentaire des industriels

Publié le

Stokelp lève 3M€ pour valoriser le surstock alimentaire

Crédit photo : Stokelp

La startup française Stokelp a développé une plateforme facilitant la revente du surstock des industriels de l’agroalimentaire. Elle vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros pour accélérer son déploiement.

Valoriser les surstocks alimentaires

Chaque année dans l’Union européenne, 1,6 million de tonnes de surstocks de matières premières alimentaires issues de l’industrie finissent en incinération. C’est pour lutter contre cette problématique de gaspillage que Tanguy de Cottignies et William Launay ont fondé en 2021 la startup Stokelp. Sa marketplace, qui s’adresse aux acteurs de l’agroalimentaire, permet à la fois de revendre ses stocks et d'acheter des produits à des tarifs environ 30% moins chers que ceux du marché. Stokelp s’occupe de vérifier les annonces déposées, de sécuriser les transactions, mais aussi d’organiser le transport et la livraison des marchandises. “Les atouts de Stokelp sont multiples pour nos utilisateurs : réduction du gaspillage alimentaire, diminution des pertes, optimisation des achats et renforcement de leurs démarches RSE, notamment grâce à la mesure de leur impact carbone”, a expliqué Tanguy de Cottignies, cofondateur et CEO de la jeune pousse, dans un communiqué de presse.

Réduire de 50% le gaspillage de matières premières industrielles

En mars 2022, Stokelp avait récolté 500 000 euros pour démarrer le développement de sa plateforme et constituer ses équipes. En juillet 2023, la Foodtech a réalisé une deuxième levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de OneRagtime, AFI Ventures, Rothschild & co et Better Angle. Ce tour de table va lui permettre de consolider ses verticaux déjà développés comme les fruits et légumes, les poissons et les viandes, mais aussi d’en créer de nouveaux comme les produits secs et les huiles.

L’entreprise compte passer de 2 000 à 4 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année, notamment en renforçant sa présence en Allemagne et aux Pays-Bas. Par ailleurs, elle souhaite doubler ses effectifs en recrutant une dizaine de nouveaux talents. “Notre objectif est très ambitieux : devenir le leader européen de la gestion des surplus agroalimentaires. D'ici 3 ans, nous souhaitons réduire de 50% le gaspillage de matières premières industrielles grâce à l’utilisation de notre plateforme. Cela équivaudrait à 800 000 tonnes de matières sauvées, soit 2 millions de tonnes d’émissions de CO2 économisées chaque année”, a déclaré Tanguy de Cottignies.

STOKELP

Autres intermédiaires du commerce en produits divers

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Valoriser les surstocks alimentaires
  • Réduire de 50% le gaspillage de matières premières industrielles