4 minutes de lecture

La FDJ lance une OPA de 2,6 milliards pour acquérir Kindred (Unibet)

Publié le

La FDJ mise 2 milliards d'euros pour acquérir Kindred (Unibet)

Crédit image : FDJ

La Française des Jeux (FDJ) a annoncé le 22 janvier dernier son intention de racheter le groupe suédois Kindred, l’un des leaders européens des paris et jeux en ligne, qui exploite notamment la marque Unibet. Cette opération, d’un montant de 2,6 milliards d’euros, vise à créer un champion européen des jeux d’argent et de hasard, avec une forte présence sur les marchés régulés.

Une offre publique d’achat au prix de 130 couronnes suédoises par action

L’OPA de la FDJ porte sur l’ensemble du capital de la marque suédoise Kindred, l’un des leaders européens des paris et jeux en ligne, qui exploite notamment la marque Unibet. Ce prix représente une prime de 24 % sur le cours de clôture au 19 janvier 2024 et de 35 % par rapport au cours moyen pondéré des trente derniers jours de cotation. Il correspond à une valeur d’entreprise de 2,6 milliards d’euros pour Kindred.

L’OPA est recommandée à l’unanimité par le conseil d’administration de Kindred, qui considère que l’offre reflète la valeur et le potentiel du groupe. Cinq actionnaires, détenant 27,9 % du capital, se sont engagés de manière irrévocable à soutenir l’opération et à apporter leurs titres. L’OPA sera ouverte le 19 février 2024 pour une période de neuf mois maximum et sera soumise, spécialement, à l’obtention des autorisations réglementaires, notamment celles de l’Autorité suédoise des marchés financiers et de l’Autorité française de la concurrence, et à l’acquisition par FDJ d’au moins 90 % du capital de Kindred.

Un rapprochement stratégique pour créer un acteur diversifié et équilibré

Avec cette acquisition, la FDJ entend renforcer son profil stratégique et financier, en diversifiant et équilibrant ses activités. Le groupe français, qui détient le monopole des jeux de loterie et de grattage en France, ainsi que l’exploitation de la loterie irlandaise depuis novembre 2023, va ainsi se renforcer sur le marché des paris sportifs et jeux en ligne en Europe, où Kindred est un acteur de premier plan, avec des marques fortes comme Unibet, bingo.com ou 32 red.

Le groupe combiné deviendra le deuxième opérateur du secteur des jeux d’argent et de hasard en Europe, avec un chiffre d’affaires (après taxes sur les jeux) de 7,9 milliards d’euros et un EBITDA de 860 millions d’euros en 2023. Il bénéficiera d’une présence dans 25 pays, dont 23 régulés ou en voie de l’être, et d’une base de plus de 40 millions de clients. Il disposera également d’une excellence technologique, avec des plateformes digitales performantes et innovantes.

La FDJ et Kindred partagent par ailleurs des valeurs communes, notamment en matière de jeu responsable et de contribution sociétale. Les deux groupes s’engagent à promouvoir un jeu sûr et éthique, à prévenir les risques d’addiction et de fraude, et à soutenir des causes d’intérêt général.

« Je suis heureuse d’annoncer aujourd’hui le projet d’acquisition de Kindred. Pleinement aligné avec notre stratégie, il permettra au groupe FDJ de présenter un profil encore plus diversifié et équilibré s’appuyant sur plusieurs piliers : les activités exercées en monopole, principalement la loterie, sur notre marché historique en France et, depuis novembre, en Irlande, avec l’acquisition de l’opérateur de la loterie irlandaise PL ; et les activités exercées en concurrence sur le marché des paris sportifs et jeux en ligne en Europe » explique Stéphane Pallez, PDG du groupe FDJ, dans le communiqué de presse de l’entreprise.

Dans la même publication, Nils Andén, directeur général de Kindred, a indiqué : « je me réjouis de l’annonce du rapprochement entre FDJ et Kindred, qui donnera naissance à un leader des jeux d’argent et de hasard, doté des capacités financières et stratégiques nécessaires pour continuer à étendre sa présence internationale ».

LA FRANCAISE DES JEUX

Organisation de jeux de hasard et d'argent

Voir l'entreprise

Sommaire

  • Une offre publique d’achat au prix de 130 couronnes suédoises par action
  • Un rapprochement stratégique pour créer un acteur diversifié et équilibré